Augmentation du nombre de faillites durant le quatrième trimestre

Temps de lecture : 5 minutes | Rédigé par Anne de Geus | 22 décembre 2011

Communiqués de presse

L’horeca, grand perdant de 2011

Le nombre d’entreprises qui ont fait faillite aux Pays-Bas augmente à nouveau par rapport à l’année précédente. Cette hausse était déjà visible au cours du trimestre précédent et elle se poursuit assurément durant le quatrième trimestre. Le nombre total de faillites en 2011 s’élève à 6 866, soit une diminution de 2 % par rapport à 2010. Voilà l’une des conclusions de l’étude menée par Dun & Bradstreet sur les faillites dans le paysage entrepreneurial néerlandais.

Augmentation du nombre de faillites durant le quatrième trimestre

Au début de l’année 2011, les chiffres semblaient encore prometteurs : le nombre de faillites avait diminué de 8 % durant le premier trimestre et de 7 % durant le deuxième. Jan Willem de Vries, directeur général de Dun & Bradstreet, s’exprime : « Le nombre de faillites a diminué de 3 % durant le troisième trimestre. Nous constatons maintenant que cette hausse se poursuit et est passée à 7 % durant le quatrième trimestre. Compte tenu du tumulte économique et de la baisse de confiance envers l’économie, cette hausse n’est pas surprenante. » Parmi tous les secteurs, celui de l’horeca a été le plus touché, cette année : il enregistre une hausse de 22 % du nombre de faillites par rapport à l’année précédente. Jan Willem De Vries explique : « De nombreuses entreprises ont fait leurs débuts dans l’horeca, mais elles sont également sensibles à la crise. Les revenus de l’horeca chutent rapidement lorsque les temps sont durs. Durant le premier trimestre de 2012, nous saurons si le secteur se redressera grâce à un bon mois de décembre. » Le secteur du transport s’en est relativement bien sorti et enregistre une diminution de 11 % du nombre de faillites par rapport à 2010.

Un grand nombre de faillites dans le Brabant-Septentrional

Le Brabant-Septentrional (+7 %) affiche la hausse la plus importante du nombre de faillites par rapport à l’année précédente principalement en raison d’un quatrième trimestre particulièrement mauvais (+35 %). Les provinces du Flevoland (+4 %) et de la Hollande-Septentrionale (+3 %) enregistrent également une hausse du nombre de faillites par rapport à 2010. La province de Groningue (-13 %) affiche la baisse la plus forte. Jan Willem De Vries : « Les différences de taux entre les provinces étaient particulièrement visibles lorsque nous nous penchions sur chaque trimestre séparément. Mais en prenant l’année dans son intégralité, nous constatons que les pourcentages ne varient pas énormément. » La province d’Overijssel affiche la baisse la plus forte au cours du quatrième trimestre par rapport à la même période en 2010 : une diminution de 17 % du nombre de faillites.

Voici un aperçu de l’évolution du nombre de faillites dans chaque province en 2011 par rapport à 2010

1. Brabant-Septentrional (+7 %)
2. Flevoland (+4 %)
3. Hollande-Septentrionale (+3 %)
4. Limbourg (0 %)
5. Frise (-1 %)
6. Zélande (-1 %)
7. Hollande-Méridionale (-2 %)
8. Utrecht (-5 %)
9. Drenthe (-6 %)
10. Overijssel (-8 %)
11. Gueldre (-12 %)
12. Groningue (-13 %)

Partager sur les réseaux sociaux

Anne de Geus

Marketing campaign officer

Livre blanc

Credit monitoring

Détectez les possibilités pour votre organisation

Il est utile de réaliser une analyse de solvabilité avant d’accepter un nouveau client, mais celle-ci est par ailleurs immédiatement obsolète. En effet, le véritable risque de crédit naît à partir du moment où le client intègre votre portefeuille. La solution : suivre la santé financière de vos clients en temps réel.

PDF de 16 pages, 0,4 MB
Credit monitoring

Een free trial van één van onze producten? Zo geregeld!

Vous recherchez une entreprise ou un numéro D-U-N-S ?

Vous recherchez un article ou un sujet ?

Suggestions

Votre choix