ESG Ranking Analyse GRATUITE - Découvrez en un clin d’œil l’incidence des informations ESG

ESG, la nouvelle responsabilité sociétale des entreprises

Temps de lecture : 4 minutes | Rédigé par Henrica Westhoeve | 24 mai 2022

Auparavant, tous les regards étaient portés sur la responsabilité sociétale des entreprises. Aujourd’hui, ce concept semble avoir été remplacé par celui des critères d’analyse de la politique environnementale, sociale et de la gouvernance de l’entreprise (dits critères ESG). Mais quelles différences peut-on observer entre ces deux perspectives ? Et qu’impliquent les critères ESG ? Dans cet article, nous remontons à la genèse de la philosophie ESG et démontrons pourquoi celle-ci est amenée à remplacer la RSE.

Quatre mains maintiennent un globe terrestre

Responsabilité sociétale des entreprises

Également connue sous la dénomination d’entrepreneuriat durable, la RSE se base sur les trois P : planète, personnes et profit. En tant qu’entreprise, il s’agit d’endosser une responsabilité sociétale au sens large du terme. Le rôle d’une entreprise serait alors de veiller, dans ses activités, à protéger la planète ; à adopter une stratégie sociale et éthique et à générer suffisamment de bénéfices pour pouvoir poursuivre ce principe et satisfaire les actionnaires. La RSE est au centre des préoccupations depuis de nombreuses années. Les pouvoirs publics stimulent la responsabilité sociétale des entreprises en remettant un prix annuel à l’entreprise la plus durable. Mais pourquoi les critères ESG s’imposent-ils comme la nouvelle tendance ?

Des repères internationaux

L’idée de la responsabilité sociétale des entreprises est connue dans le monde entier sous d’innombrables dénominations. Voilà pourquoi les critères ESG ont vu le jour. Ces trois lettres renvoient aux critères d’analyse de la politique environnementale, sociale et de la gouvernance de l’entreprise. Dans les grandes lignes, les critères ESG constituent le pendant international de la RSE. Toutefois, la philosophie ESG est structurée différemment. Elle se base en effet sur les 17 objectifs de développement durable que l’ONU a fixés pour l’horizon 2030. Ces objectifs varient de la « consommation et production durables » à la notion de « zéro pauvreté », mais en passant par de nouveaux concepts qui, jusqu’ici, n’étaient pas vraiment liés à la durabilité, comme « la promotion de l’innovation », « l’égalité des genres » ou encore « l’inégalité entre les pays ». Pendant la pandémie de COVID-19, ce dernier élément a plus que jamais exposé les différences qui règnent dans ce monde. En effet, le degré d’accès à un système de santé efficace était déterminant dans l’aide qu’un individu pouvait espérer recevoir en cas de contamination. Que l’on adopte une stratégie RSE ou ESG, l’important est de stimuler la mise en place d’une entreprise respectueuse du climat et agissant de manière sociale et éthique.

Illustration avec 7 objectifs durables
Les 17 objectifs de développement durable sur lesquels se fondent les principes ESG

Info : Tout savoir sur les achats et la chaîne d’approvisionnement

Il est temps d’agir !

Lentement, mais sûrement, nous observons une nouvelle tendance dans le comportement des investisseurs. Une jeune génération prend la relève et s’intéresse davantage aux entreprises qui cherchent activement à appliquer les facteurs ESG. Ces jeunes investisseurs entendent bien mettre les entreprises face à leurs responsabilités. Si la RSE saluait les initiatives de plus petite ampleur prises à intervalles réguliers, la philosophie ESG est, quant à elle, parvenue à s’imposer jusque dans les textes de loi, avec de nouvelles obligations pour les entreprises (dans un premier temps uniquement celles qui sont cotées en bourse). Les critères ESG doivent désormais faire partie intégrante de la vie et des objectifs des entreprises. L’attribution d’une note ESG ne se fera plus attendre si longtemps. C’est ainsi qu’EcoVadis a déjà mis en place une note que certaines entreprises demandent systématiquement à leurs candidats fournisseurs avant de conclure un partenariat. Dans la compétition qui oppose différentes entreprises, les critères ESG ne font plus figure de petit bonus, mais constituent bel et bien un paramètre décisif. Comme KPMG le disait précédemment : ESG is everything you do. Posez-vous cette question : Quelle est votre incidence sur la planète et comment contribuez-vous au bien-être de la société ? Veillez à conscientiser toute votre entreprise à ces questions.

Partager sur les réseaux sociaux

Henrica Westhoeve

Livre blanc

Credit monitoring

Détectez les possibilités pour votre organisation

Il est utile de réaliser une analyse de solvabilité avant d’accepter un nouveau client, mais celle-ci est par ailleurs immédiatement obsolète. En effet, le véritable risque de crédit naît à partir du moment où le client intègre votre portefeuille. La solution : suivre la santé financière de vos clients en temps réel.

PDF de 16 pages, 0,4 MB
Credit monitoring

Envie d’en savoir plus sur la gestion de crédit et la compliance ?

Inscrivez-vous à la newsletter

Oui, je souhaite être informé chaque mois des tendances et des développements en la matière. Credit Risk, Compliance, Master Data, Supply Chain et Sales & Marketing.

Votre choix