Potential Sanction Scan : Vos clients sont-ils actifs en Russie ou en Biélorussie ?

L’heure est venue pour les CFO de profiter du plein potentiel des données

Temps de lecture : 6 minutes | Rédigé par Sharomy Autar | 25 août 2021

Le rôle du CFO (directeur financier) a subi des changements drastiques, ces derniers mois. En raison de la pandémie de COVID-19, de nouvelles pratiques numériques font leur apparition dans l’environnement de travail. Les CFO se voient donc emportés par la vague de nouvelles technologies. Il est attendu d’eux qu’ils profitent au maximum du potentiel des données et qu’ils intègrent ces données pour l’automatisation des processus d’entreprise. La bonne nouvelle est que cette démarche ouvre des possibilités de croissance commerciale aux directeurs financiers.

Très bien, mais à quels obstacles risquent-ils de se heurter ? Ironiquement, les financements représentent le principal obstacle.

Avec la pandémie, les attentes envers les CFO sont revues à la hausse alors que leurs moyens sont revus à la baisse. Une pression supplémentaire pèse sur le personnel du back office et les investissements pour la transformation numérique leur barrent la route.

La priorisation des économies est judicieuse, mais elle ne doit pas se faire aux dépens des objectifs à long terme des organisations. Comment une entreprise peut-elle combiner économies et croissance ? La solution réside dans l’informatisation. Et plus particulièrement dans l’informatisation des processus financiers.

Loupe sur des données imprimées

Lier la technologie aux données pratiques et à l’analyse des données

La crise de la COVID-19 a fortement chamboulé la planification des activités. Selon une étude récente menée auprès de directeurs et décideurs financiers, 42 % des personnes interrogées accueillent les nouvelles technologies à bras ouverts pour améliorer l’efficacité de l’entreprise. À tort.

Il est essentiel d’investir dans des logiciels modernes de CRM, de comptabilité et d’ERP, mais ce n’est qu’une des pièces du puzzle. Les directeurs financiers devraient investir en priorité dans le moteur des nouvelles technologies. En d’autres termes : une base fiable de données de qualité et d’analyses de données. Un outil nécessaire pour garder une longueur d’avance sur la concurrence. En outre, il permet de connaître les risques et les occasions commerciales d’aujourd’hui et de demain.

Si les directeurs financiers ont une connaissance approfondie des créances en souffrance de diverses parties et de leur durée, il est cependant peut-être moins évident pour eux de connaître le degré de risque de ces créances et de savoir si, par la suite, des problèmes sont susceptibles de perturber le recouvrement de ces dettes.

Si les directeurs financiers ne connaissent pas le montant exact qu’un client doit rembourser ignorent si les délais de paiement ont expiré ou non, ou si certains débiteurs sont efficaces et en mesure de rembourser rapidement leurs dettes, ils ne possèdent pas suffisamment de connaissances pour prendre des décisions éclairées.

L’automatisation pour exploiter le potentiel des données

Le recours à l’automatisation en vue d’obtenir des informations n’est possible que si votre organisation dispose de données propres et exploitables. Ce n’est qu’avec des données de haute qualité que les directeurs financiers peuvent améliorer l’efficacité opérationnelle et assurer un avantage concurrentiel.

La Mercedes de Lewis Hamilton est le nec plus ultra des voitures de course. Mais avec du diesel, il sera incapable de quitter la ligne de départ. Si une entreprise dispose de données de mauvaise qualité et d’outils d’analyse de données inadéquats… Vous voyez où nous voulons en venir. Le produit fini sera conforme aux matières premières.

Une fois que vous disposez de données nettoyées, structurées et exploitables dans la pratique, le reste de la transformation numérique vous paraîtra moins laborieux. Ce constat s’applique à tous les processus, de l’accueil de nouveaux clients à la gestion des risques, en passant par la mise en évidence d’occasions commerciales, l’optimisation du processus de recouvrement des créances et l’utilisation de la trésorerie.

Et justement, Altares Dun & Bradstreet peut vous aider à obtenir des données propres et exploitables, afin de profiter du plein potentiel de vos données.

Le nouveau rôle du professionnel du crédit

Historiquement, la gestion du crédit aux entreprises était considérée comme un moyen de réduire les risques, l’objectif étant à l’époque d’empêcher la livraison de marchandises et de services aux entreprises qui ne pouvaient (ou ne voulaient) pas payer dans les délais convenus.

Aujourd’hui, les experts en crédit se concentrent davantage sur la croissance. Il est même attendu d’eux qu’ils trouvent un équilibre entre la croissance du chiffre d’affaires et une gestion saine des risques.

Les directeurs financiers qui utilisent au mieux les données, les possibilités en matière d’analyse des données et les technologies modernes ne courent pas le risque que l’automatisation rende leur rôle de professionnel du crédit inutile. Ils peuvent simplement redéfinir leur rôle en déchargeant les membres de leur équipe des tâches administratives, ce qui leur laisse plus de temps pour les projets qui apportent une valeur ajoutée stratégique à l’entreprise.

La pandémie de COVID-19 a donné un coup d’accélérateur à la transformation numérique, et ce, dans tous les secteurs. Les professionnels de la finance doivent rester à l’affût des évolutions dans ce domaine. Le CFO est en quelque sorte le nouveau shérif numérique du village. Cependant, ils auront besoin de shérifs adjoints en données pour pouvoir assumer le nouveau rôle du « numérique avant tout » au lendemain de la crise sanitaire.

Nous avons également rédigé un article à ce sujet : « Surmonter les obstacles à l’innovation en tant que gestionnaire de crédit ». Un incontournable si vous souhaitez tirer le meilleur parti de votre département des finances.

Envie de découvrir le rapport d’enquête complet sur le monde de la finance en 2021 ? Vous pouvez le consulter ici : The Dynamic Finance Organization: How CFOs Will Lead Progress and Recovery in 2021.

Partager sur les réseaux sociaux

Partagez sur
Partagez sur
Partagez sur

Sharomy Autar

Marketing content officer

Livre blanc

Credit monitoring

Détectez les possibilités pour votre organisation

Il est utile de réaliser une analyse de solvabilité avant d’accepter un nouveau client, mais celle-ci est par ailleurs immédiatement obsolète. En effet, le véritable risque de crédit naît à partir du moment où le client intègre votre portefeuille. La solution : suivre la santé financière de vos clients en temps réel.

PDF de 16 pages, 0,4 MB
Credit monitoring

Envie d’en savoir plus sur la gestion de crédit et la compliance ?

2022 © Tous droits réservés – Dun & Bradstreet Belgium S.A.

Schrijf je nu in!

Ja, ik wil elke maand op de hoogte worden gebracht van trends & ontwikkeling rondom Credit Risk, Compliance, Master Data, Supply Chain en Sales & Marketing.

Votre choix