Grâce à sa collaboration avec Altares Dun & Bradstreet, Stertil respecte les règles à la lettre

Vous effectuez l’entretien d’un bus d’une entreprise de transport public à New York ? Alors, il y a de fortes chances que vous utilisiez un pont élévateur de Stertil. L’entreprise – située dans le village de Kootstertille – est la référence mondiale en matière de ponts élévateurs, qu’ils soient destinés à des poids lourds ou des véhicules légers.

Stertil

100

distributeurs à travers le monde

80

service engineers

61

ans d'expérience

L’organisation met donc la barre très haut pour tous les clients et fournisseurs avec lesquels elle collabore. Douwe Groenendijk, CFO de Stertil : « Nous sommes une entreprise intègre et saine qui fait tout dans les règles de l’art, avec l’aide d’Altares Dun & Bradstreet. »

Douwe Groenendijk
CFO

1.    Le défi

Donner corps à la conformité

« Nous ne voulons évidemment pas être associés à des personnes ou organisations contre lesquelles des sanctions sont prises. »

Stertil produit des ponts élévateurs pour les véhicules lourds, comme les bus et camions, mais aussi pour les véhicules légers tels que les voitures particulières. L’entreprise conçoit également des solutions pour les quais du secteur logistique. En raison de son envergure internationale, sa clientèle se compose de distributeurs, d’utilisateurs finaux ainsi que d’entreprises de transport public de grandes villes. À l’instar de New York, Paris et Pékin ont fait confiance à la qualité indéniable du fabricant de ponts élévateurs pour l’entretien des véhicules du transport public. L’entreprise dispose en outre de fournisseurs d’entretien en mesure de travailler sur ses propres produits, mais aussi sur ceux de marques tierces, et ce, dans différents pays.

Peu importe le client, Stertil soumet tout client existant ou prospect à une analyse de solvabilité (par l’intermédiaire des services D&B Credit d’Altares Dun & Bradstreet) et à indueD. Ce second contrôle révèle notamment l’identité des parties derrière une organisation et indique si elles figurent sur des listes de sanctions internationales. « Nous ne voulons évidemment pas être associés à des personnes ou organisations contre lesquelles des sanctions sont prises », déclare Douwe Groenendijk.

2.   La solution

Données internationales

“We gebruiken indueD nu zo’n drie jaar, en we verkopen er geen hefbrug méér om,” zegt de CFO, “maar we hebben een zorgplicht. We mogen en willen niet verkopen aan gesanctioneerde partijen. Lijsten daarvoor zijn online te vinden, maar met Altares Dun & Bradstreet kunnen wij heel snel vaststellen of mensen of instanties gesanctioneerd zijn.”

Avant, il s’agissait donc d’un travail manuel chronophage. Il y a près de trois ans, Stertil a donc sondé le marché à la recherche d’une solution d’automatisation du processus de vérification de contexte. Douwe Groenendijk raconte : « Nous avons approché trois candidats, mais le choix de Dun & Bradstreet s’est avéré payant dans notre cas. Nous sommes actifs à l’échelle internationale et ils disposent de données sur des sociétés du monde entier. Nous leur avons demandé textuellement : comment comptez-vous vous y prendre ? Et leur réponse était convaincante. » Altares Dun & Bradstreet a proposé des solutions et les a personnalisées de sorte que Stertil puisse les utiliser.

8000

m² de superficie dédiés à la fabrication

1961

Année de fondation

50

soit le nombre de marchés internationaux sur lesquels ils sont actifs

3.    Le résultat

Pas d’écart de conduite

Si le statut d’un client (frappé ou non par une sanction) change dans indueD ou en raison de la législation, Stertil doit en être informé rapidement. L’entreprise a donc choisi de procéder à une vérification périodique pour certains clients. Ces contrôles sont devenus encore plus pertinents en raison de la guerre en Ukraine. Douwe Groenendijk explique : « Des sanctions internationales ont été infligées à certaines parties présentes en Russie. Nous ne voulons plus être associés à ces dernières. »

Il ajoute : « C’est très simple : faire un écart de conduite et collaborer avec une partie sanctionnée peut entraîner votre exclusion de procédures d’appel d’offres par les pouvoirs publics américains. » Cet exemple résume la nécessité de la mise en conformité. Douwe Groenendijk précise : « Le fait que les rapports soient transposables à l’international constitue un avantage supplémentaire. » Autrement dit, s’il s’avère par exemple qu’un client de Stertil figure de manière inattendue sur une liste de sanctions à un moment, le CFO peut remettre des documents indiquant qu’il a bien fait son travail lorsque ce statut n’était pas d’actualité au moment de la transaction.

Respecter les règles

Aan de regels voldoen. “Méér sexy dan dat, kan ik het ook niet maken”, lacht de financieel directeur. “D&B Credit geeft ons een inschatting van de financiële status van een klant. Zijn ze goed voor hun geld? Kunnen ze betalen? Met indueD weten we zeker dat een klant is, wie hij zegt te zijn, en dat er geen sancties op hem of haar gelden. We werken met Altares Dun & Bradstreet samen omdat we een positieve, nette club zijn die zich gewoon netjes aan de regels wil houden.”